Ger Bleue

Ger bleue

Ger Bleue, à l’origine du projet Mongol Urgoo, est une association qui a été crée voici quelques années. Nous avons pris le parti de nous battre pour les trois grosses actions ci-dessous. Bien entendu vous pouvez en avoir un aperçu plus complet en cliquant dessus. Devant la difficulté rencontrées afin de récolter des fonds (via les dons) pour financer nos projets nous avons décidé de trouver d’autre moyen de financement. C’est pourquoi, nous avons créé Yurt Mongol, entité regroupant Mongol Urgoo et Ger bleue qui en sont les piliers. Si Mongol Urgoo est orienté pleinement vers le tourisme, une partie des revenus générés par cette activité sont directement reversé à Ger Bleue pour ses activités et projets.

Pourquoi ?

Quand on pense à la Mongolie, on imagine les steppes, les vastes étendues et les chevaux y galopant. On voit les nomades mongols, fiers cavalier, chevauchant la journée entière afin de rassembler leur troupeau. On se représente ses immenses champs de verdure ponctués de-ci de-là par de petites taches blanches que sont les yourtes, habitats traditionnels mongols.
Cependant cette représentation quasi idyllique n’est pas toute la Mongolie. A côté de cela, dans les villes, les inégalités sont frappantes et beaucoup plus marquées.
En effet on peut voir côte à côte, et plus particulièrement à Oulan Bator, la capitale, des zones urbanisées, voire de luxe, avec tout le confort et les facilités de la vie moderne et des zones où la paupérisation est grandissante. Rue insalubre, pas d’eau courante, peu d’hygiène, des habitations à quelques mètres des lignes à haute (et très haute) tension : bref la pauvreté.
Malgré cela, le nombre de Mongols habitants dans ce que l’on pourrait appeler dans d’autres pays des bidonvilles, est grandissant. L’espoir de trouver un travail, l’illusion que la vie est plus facile en ville que dans la campagne font qu’Oulan Bator attire toujours plus de personnes. Aujourd’hui près d’un mongol sur trois habitent Oulan Bator.
Parmi les nouveaux arrivant certains ont perdu tout leur troupeau au cours des hivers particulièrement rigoureux de ces dernières années (hiver 2009/2010 = + de 8 millions de bêtes mortes). Pour certains d’entre-eux Oulan Bator est une planche de salut. C’est l’espoir de pouvoir gagner un peu d’argent afin de racheter quelques bêtes et pouvoir reprendre un mode de vie ancestrale.
Comme tout pays en voie de développement, la Mongolie a une population jeune. L’éducation est loin d’être parfaite et elle ne constitue pas une priorité pour la majorité d’entre-eux. La plupart du temps l’école n’a lieu que sur une demi-journée (variable suivant les emplois du temps de chaque élève)
C’est partant de ces constations que nous avons créée l’association Ger bleue en partenariat avec des mongols.

Ger bleue

1 – 23